Navigation – Plan du site
Autres articles

L’architecture monumentale de Tell Chuera

Suzanne Dibo
p. 235-254

Résumés

Tell Chuera, située au nord-est de la Syrie, est une grande ville neuve du IIIe millénaire, avec des bâtiments publics en pierre, des quartiers d’habitat et un réseau de voirie développé. Le site est marqué par sa planification radioconcentrique et le nombre de bâtiments monumentaux qui ont été dégagés. Les fouilles ont mis au jour huit bâtiments jusqu’en 2010, date d’interruption des fouilles archéologiques en Syrie. Ces bâtiments officiels, dont certains ont été construits durant une nouvelle phase de réaménagement (phase ID, 2350 av. J.-C. ou EB IVA), ne sont pas forcément tous des temples mais pourraient être d’autre type de bâtiments administratifs répondant aux besoins du développement d’une société en expansion.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2018.

Plan

Les bâtiments enclos dans un secteur
Le bâtiment I (Steinbau I)
Le bâtiment II (Steinbau II)
Le bâtiment III (Steinbau III)
Le bâtiment IV (Steinbau IV)
Vers une interprétation de l’ensemble des quatre bâtiments I, II, III et IV
Le bâtiment à l’extérieur de la ville (Aussenbau)
Les bâtiments isolés
Le bâtiment Nord (Nordtempel)
Le bâtiment VI
Les bâtiments intégrés dans les quartiers d’habitats
Le « petit temple à antes » (Kleiner Antentempel)
Conclusion

Aperçu du texte

Tell Chuera se situe au nord-est de la Syrie, près de la frontière turque . La ville a été qualifiée de Kranzhügel en raison de sa configuration circulaire marquée par deux couronnes ; elle couvre une superficie de 80 ha . La ville haute, d’un diamètre de 600 m, est traversée par une dépression qui s’étend du nord-ouest au sud-est et marque le paysage  (fig. 1).

Figure 1.

Figure 1.

Tell Chuera, plan topographique du site avec l’emplacement des chantiers (Meyer 2006b, Abb. 1, p. 330)

L’occupation du site s’étend de l’époque de Halaf jusqu’au IIe millénaire, mais l’occupation la plus importante est celle du IIIe millénaire (Chuera I). La ville de cette époque a une taille considérable dès sa fondation et contient, sur la base de la céramique , plusieurs phases de construction (de IA à IE). Les phases ont été datées par radiocarbone : la phase IA (3100-2800 av. J.-C. ou EBA I), IB (2800-2600 av. J.-C. ou EBA II), IC 2600-2400 av. J.-C. ou EBA III), ID (2400-2300 av. J....

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Suzanne Dibo, « L’architecture monumentale de Tell Chuera », Syria, 93 | 2016, 235-254.

Référence électronique

Suzanne Dibo, « L’architecture monumentale de Tell Chuera », Syria [En ligne], 93 | 2016, mis en ligne le 01 novembre 2018, consulté le 21 septembre 2017. URL : http://syria.revues.org/4580

Haut de page

Auteur

Suzanne Dibo

Université de Damas, Département d’archéologie

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • Revues.org