Navigation – Plan du site
Nécrologies

Jean-Paul Pascual (Casablanca, 8 juin 1944 – Aix-en-Provence, 19 octobre 2015)

Élodie Vigouroux
p. 421-426

Texte intégral

1Jean-Paul Pascual, éminent spécialiste de la période ottomane, nous a quittés. Quand il découvre la Syrie en 1971, pour parfaire son apprentissage de l’arabe dialectal qu’il a amorcé à l’Institut des Langues Orientales de Paris, l’étudiant en sociologie qu’il est encore ne sait pas que ce séjour à Damas va se révéler déterminant à plus d’un titre. En effet, il y rencontre Regina Heinecke qui deviendra son épouse et s’éprend aussi de la région et de son patrimoine. Jean-Paul Pascual se fait alors historien. L’Institut français d’études arabes de Damas, auquel est attaché le nom des plus grands spécialistes de Damas, l’accueille d’abord comme boursier puis, en 1975, en tant que secrétaire scientifique, et pendant dix ans, jusqu’en 1985, il noue des amitiés durables avec nombre de chercheurs syriens. Il mène alors sa recherche de thèse de troisième cycle sous la direction d’André Raymond, un travail novateur portant sur l’histoire économique et sociale de Damas au xvie s., fondé sur l’étude de textes narratifs et d’archives ottomanes et soutenu en 1982 à la Sorbonne.

2À cette période, Damas, son objet de recherche, est en pleine mutation. La modernisation urbaine est en marche et efface des pans entiers du patrimoine architectural. Et, si la ville intra muros est classée par l’Unesco en 1979, les faubourgs anciens sont alors très vulnérables. Devant l’urgence, et afin de documenter le bâti de ces quartiers menacés, le spécialiste des textes se mue en homme de terrain et arpente sans relâche les rues et les souks en compagnie de l’architecte Dorothée Sack et de l’historienne Sarab Atassi avec laquelle il fonde, au sein de l’Ifead, l’Atelier du Vieux Damas.

3Jean-Paul Pascual appréhende alors Damas, centre artisanal et carrefour marchand, au travers des sources historiques, bien sûr, mais l’ancien étudiant en sociologie la perçoit aussi chaque jour, au contact de ses habitants, fréquentant les marchés de la ville dont il connaît échoppes et ateliers où, maîtrisant le dialecte damascène, il recueille les témoignages des boutiquiers et des artisans (fig. 1). Artisanat et commerce seront dès lors au cœur de ses travaux. Son intérêt jamais démenti pour les ustensiles, les outils, les meubles, les tissus et l’activité des souks en font un historien du quotidien remarquable dont l’œuvre est fortement imprégnée de culture matérielle.

Figure 1.

Figure 1.

Jean-Paul Pascual et Regina Heinecke dans les souks de Damas 1971

© Jean-Claude Penrad (droits réservés)

4De retour en France, il intègre le CNRS en 1985, comme chargé de recherche, puis directeur de recherche au sein de l’Iremam à Aix-en-Provence, et poursuit, désormais à distance, son exploration de l’histoire de la société damascène et de ses productions, notamment à travers les inventaires après décès d’époque ottomane. De l’étude de ces documents d’archives ardus et de sa fructueuse collaboration avec l’historienne Colette Establet, quatre ouvrages voient le jour : Familles et fortunes à Damas en 1700 (1994), Ultime voyage pour la Mecque (1998), Des tissus et des hommes (2005) et La gent d’État dans la société ottomane damascène (2011) ainsi qu’une quinzaine d’articles. Chacun d’eux témoigne de sa profonde affection pour la ville et sa population, et éclaire l’analyse des données historiques par les vastes connaissances techniques, linguistiques et toponymiques, glanées par Jean-Paul Pascual dans les livres comme dans les rues.

5Des prospections menées dans les années 1970-1980, à Damas, il avait conservé une sensibilité marquée pour l’architecture et les objets du quotidien. De retour au Proche-Orient en 2007 (fig. 2), comme chercheur à l’Ifpo à Amman, en Jordanie, alors âgé de 64 ans, Jean-Paul Pascual se lance dans l’aventure archéologique, comme l’avaient fait avant lui André Raymond à Bālis-Meskené et Thierry Bianquis à Raḥba-Mayadīn. Il entreprend alors de recenser les anciens moulins de la région de Ajlūn, dans le nord de la Jordanie puis il prend la direction d’une mission, sur le site médiéval de Khirbat al-Dūsaq, près de Shawbak. Au cours de ce dernier défi de taille, dans des conditions parfois difficiles, il a démontré sa capacité d’adaptation, son don d’observation et son ouverture d’esprit. Comme tout au long de sa carrière, il a alors manifesté une grande bienveillance à l’égard de jeunes chercheurs, en leur transmettant son savoir et en les intégrant dans un projet captivant.

Figure 2.

Figure 2.

Jean-Paul Pascual à l'Ifpo, Damas, 2009

© Sarab Atassi

6Retiré en France depuis 2009, la disparition de son épouse l’avait laissé seul. Ces dernières années, Jean-Paul Pascual guettait les nouvelles de Syrie, conscient qu’il ne reverrait sans doute plus Damas. Il s’est éteint le 19 octobre 2015 à Aix-en-Provence. Ceux qui l’ont rencontré savent qu’il était un homme humble et discret mais doté d’un humour teinté d’un cynisme dévastateur. Ces collègues et amis gardent surtout le souvenir d’un homme passionné et passionnant.

[à monter en note non numérotée]Pour les informations qu’ils ont bien voulu nous fournir, nous tenons à remercier Dorothée Sack, Jean-Claude Penrad, Sarab Atassi, Céline Leduey et Olivier Dubois.

Haut de page

Bibliographie

Ouvrages

Jean-Paul Pascual, Index schématique du Tarikh Bagdād, Paris, CNRS/IRHT, 1971.

Jean-Paul Pascual, Damas à la fin du xvie siècle d’après trois actes de waqf ottomans, I, Damas, Damas, IFD, 1983.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, Familles et fortunes à Damas : 450 foyers damascains en 1700, Damas, Ifead, 1994.

Jean-Paul Pascual, Sarab Atassi & Mayada Qandalaft, Damas extra-muros, Midan Sultani (circonscription 36-section 1-3), Présentation et analyse des édifices répertoriés, Damas, Ifead, 1994.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, Ultime voyage à la Mecque, les bagages de 135 pèlerins morts à Damas autour de 1700, Damas, Ifead, 1998.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, Des tissus et des hommes, Damas vers 1700, Damas, Ifpo, 2005.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, La gent d’état dans la société damascène ottomane. Les ʿaskar à la fin du xviie siècle, Damas/Aix-en-Provence, Ifpo/Iremam, 2011.

Direction d’ouvrages

Jean-Paul Pascual, Villes au Levant, Hommage à André Raymond (REMM 55-56), Aix-en-Provence, Edisud, 1990.

Jean-Paul Pascual, Pauvreté et richesse dans le monde musulman méditerranéen, Paris, Fondation européenne de la Science / Maisonneuve & Larose, 2003.

Jean-Paul Pascual, Gilbert Buti & Olivier Raveux, Les textiles en Méditerranée (xvie-xixe siècle) : fabrication, commercialisation, consommation (Rives nord-méditerranéennes 29), 2008.

Articles

Jean-Paul Pascual, « Une neige à Damas au xixe siècle », BEO 28, 1975, p. 59-81.

Jean-Paul Pascual, « Environnement et alimentation dans le Hauran (Syrie du Sud) au milieu du xixe siècle », Actes du Congrès sur l’Histoire du Bilad al-Cham, Damas, 1978, vol. I, p. 415-428 [en arabe].

Jean-Paul Pascual, « Damas au milieu du xixe siècle : structures et fonctions urbaines », Damas, Études historiques et archéologiques, Damas, Direction générale des Antiquités et Musées de Syrie 1980, p. 149-165 [en arabe].

Jean-Paul Pascual, « La Syrie à l’époque ottomane (le xixe siècle ) », A. Raymond (dir.), La Syrie d’aujourd’hui, Paris, CNRS, 1980, p. 31-53.

Jean-Paul Pascual, « The Janissaries and the Damascus countryside in the seventeenth century according to the Archives of City’s Military tribunal », T. Khalidi (dir.), Land tenure and Social Transformation in the Middle East, Beyrouth, AUB, 1984, p. 357-369.

Jean-Paul Pascual, « Une traduction arabe d’un qanunnama relatif au Bilad al-Cham du temps de Salim II (1566-1574), quelques remarques préliminaires », Revue d’histoire maghrébine 37-38, 1985, p. 53-66.

Jean-Paul Pascual, « Présentation de Homs de 1688 à 1722 », Journal de Muhammad al-Makki, texte arabe édité et présenté par ʿU. N. Al-ʿUmar, Damas, IFD, 1987, p. 7-9.

Jean-Paul Pascual, « Construction et déclin d’un souk à Damas au xvie siècle », Annales archéologiques arabes syriennes, 1987, p. 71-84 [en arabe].

Jean-Paul Pascual, « Du notaire au propriétaire en passant par l’expert : descriptions de la maison damascène au xviiie siècle », J.-Cl. Garcin (dir.), L’habitat traditionnel dans les pays musulmans autour de la Méditerranée, Le Caire, Ifao, 1990, vol. II, p. 387-403.

Jean-Paul Pascual, « Approches de la ville au Levant, continuités et renouvellements », Villes au Levant, Hommage à André Raymond (REMM 55-56), Aix-en-Provence, Edisud, 1990, p. 9-17.

Jean-Paul Pascual, « Meubles et objets quotidiens des intérieurs damascains au xviie siècle », Villes au Levant, Hommage à André Raymond (REMM 55-56), Aix-en-Provence, Edisud,1990, p. 197-207.

Jean-Paul Pascual, « La montagne du Hauran à l’époque ottomane », J.-M. Dentzer (dir.), Guide du Musée de Suwayda (Syrie), Paris, ADPF, 1991, p. 101-108.

Jean-Paul Pascual, « Introduction au thème I, “Les sources” », D. Panzac (dir.), Les villes dans l’Empire ottoman : activités et sociétés, Paris, CNRS, 1992, t. I, p. 11-15.

Jean-Paul Pascual, « Les inventaires après décès : une source pour l’histoire économique et sociale de Damas au xviie siècle », D. Panzac (dir.), Les villes dans l’Empire ottoman : activités et sociétés, Paris, CNRS, 1992, t. I, p. 41-65.

Jean-Paul Pascual, « Aspects de la vie matérielle à Damas à la fin du xviie siècle », Th. Philipp (dir.), The Syrian Land in the 18th and 19th century (Berliner Islamstudien 5), Stuttgart, Steiner Verlag, 1992, p. 165-178.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Probate inventories of Damascus, some preliminary approaches and results », International Journal of Middle East Studies, août 1992, p. 373-393.

Jean-Paul Pascual, Colette Establet & André Raymond, « La mesure de l’inégalité sociale dans la société ottomane : utilisation de l’indice de Gini pour Le Caire et Damas vers 1700 », Journal of Economic and Social History of the Orient 37, 1994, p. 171-182.

Jean-Paul Pascual, « Du chameau à la chaudière, la route de l’Euphrate au xixe siècle », Une mission de reconnaissance de l’Euphrate en 1922, Les enjeux économiques, politiques et militaires d’une conquête, Damas, Ifead, 1995, p. 29-56.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Le logement des pèlerins à Damas au début du xviiie siècle », REMM 3-4, 77-78, 1995, p. 275-286.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Famille et démographie à Damas autour de 1700 : quelques données nouvelles », D. Panzac (dir.), Histoire économique et sociale de l’Empire ottoman et de la Turquie (1326-1960), Actes du sixième congrès international tenu à Aix-en-Provence du 1er au 4 juillet 1992, Louvain, Peeters, 1995, p. 429-445.

Jean-Paul Pascual, « Damascus », Dictionary of Art, Londres, Macmillan Publishers Ltd, 1996.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Pèlerinage et commerce à l’époque ottomane. Les inventaires après décès de 135 pèlerins morts à Damas à l’aube du xviiie siècle », Turcica 28, 1996, p. 117-162.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Les marques d’une société pèlerine : analyse des inventaires après décès de pèlerins morts à Damas vers 1700 », Rives nord méditerranéennes 11, « Religion et identité », 1997, p. 32-58.

Jean-Paul Pascual, « Sūk (Damas aux époques mamelouke et ottomane) », Encyclopédie de l’Islam, 2e éd., Leyde, Brill, 1998.

Jean-Paul Pascual, « Café et cafés à Damas, contribution à la chronologie de leur diffusion au xvie siècle », Berytus 42, 1995-1996, p. 141-156.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Les livres des gens à Damas vers 1700 », REMM 87-88, 1999, p. 143-171.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Les inventaires après décès, sources froides d’un monde vivant », Turcica 32, 2000, p. 113-143.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « L’utilisation de l’ordinateur pour la saisie et le traitement de données sérielles, ici des inventaires après décès », Archivum ottomanicum 18, 2000, p. 145-152

Jean-Paul Pascual, « Damaskus in osmanischer Zeit », Damaskus-Aleppo, 5000 Jahre Stadtenwicklung in Syrien (Beiheft der Archäologischen Mitteilungen aus Nordwestdeutschland 28), Oldenburg, 2000, p. 135-147.

Jean-Paul Pascual, « Die Takiyya von Damaskus », Damaskus-Aleppo, 5000 Jahre Stadtenwicklung in Syrien (Beiheft der Archäologischen Mitteilungen aus Nordwestdeutschland 28), Oldenburg, 2000, p. 271-276.

Jean-Paul Pascual, « Die Suqs von Damaskus », Damaskus-Aleppo, 5000 Jahre Stadtenwicklung in Syrien (Beiheft der Archäologischen Mitteilungen aus Nordwestdeutschland 28), Oldenburg, 2000, p. 290-297.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Café et objets du café dans les inventaires de pèlerins musulmans vers 1700 », M. Tuchscherer (dir.), Le commerce du café avant l’ère des plantations coloniales, espaces, réseaux, sociétés (xve-xixe siècle), Cahiers des Annales Islamologiques 2, Le Caire, Ifao, , 2001, p. 143-151.

Jean-Paul Pascual, « Boutiques, ateliers et corps de métiers à Damas d’après un dénombrement effectué en 1827-28 », B. Marino (dir.), Études sur les villes du Proche-Orient, xvie-xixe siècles- Hommage à André Raymond, Damas, Ifpo, 2001, p. 177-199.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « À propos du sadaq ou mahr dans une région arabe de l’Empire ottoman à l’aube du xviiie siècle », Droit et Culture 42/2, 2001, p. 211-229.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Women in Damascene Families around 1700 », JESHO 45/3, 2002, p. 301-319.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Être pauvre, être riche à Damas vers 1700 », J.-P. Pascual (dir.), Pauvreté et richesse dans le monde musulman méditerranéen, Paris, Fondation européenne de la Science / Maisonneuve & Larose, 2003, p. 227-253.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Cups, plates and kitchenware in late seventeenth-and early eighteenth-century Damascus », S. Faroqhi & C. K. Neumann (dir.), The illuminated table, the prosperous house: Food and shelter in Ottoman material culture (BTS 73), Istanbul, Orient Institut, Ergon Verlag 2003, p. 185-197 et p. 331-335.

Jean-Paul Pascual, préface, H. Al-Amri, Le patrimoine des Qasimites, cinq actes relatifs aux biens des imams du Yémen, Damas, Cefas, 2005. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00105437 [04/07/2016].

Jean-Paul Pascual, « Bosra et le Hauran sous les Ottomans », J. Dentzer-Feydy et al., Bosra. Aux portes de l’Arabie (Gifpo 5), Beyrouth/Damas/Amman, Ifpo, 2007, p. 99-106

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Les tissus dans les boutiques, les tissus dans les maisons : Damas vers 1700 », Rives nord-méditerranéennes 29, février 2008, p. 107-124.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « Comportements économiques des agents civils et militaires de l’État à Damas, fin du xviie siècle », Hommage à André Raymond, Le Caire, Ifao, 2009, p. 169-192.

Jean-Paul Pascual & Colette Establet, « La société militaire damascène et la campagne analysée à travers les registres de cadis », P. Sluglett et al. (dir.), Hommage à A.-K. Rafek, Leyde/Boston, Brill, 2010, p. 371-395.

Jean-Paul Pascual, « Bayt » et « Dār », C. Topalov, J. Coudroy de Lille, J.-C. Depaule & B. Marin (dir.), Trésors des mots de la ville, Paris, CNRS Éditions & Éditions de la MSH, 2010, p. 112-116 et p. 417-421.

Jean-Paul Pascual & Georgina Hafteh, « Les ustensiles du hammam. Damas, Hama, Alep (xviiie-xxe siècle) », M.-F. Boussac, S. Denoix, Th. Fournet & B. Redon (dir.), 25 siècles de bain collectif, Proche-Orient, Égypte, péninsule Arabique (Études urbaines 9), Le Caire, Ifao, 2014, p. 935-956.

Jean-Paul Pascual & Chrystelle March, « Le complexe médiéval de Khirbat al-Dūsaq (Shawbak), I. Mission préliminaire (2008) », Syria 92, 2015, p. 169-188

Jean-Paul Pascual, Chrystelle March, Élodie Vigouroux & René Elter, « Le complexe médiéval de Khirbat al-Dūsaq (Shawbak), II. Résultats de la première campagne de fouilles (2009) », Syria 92, 2015, p. 189-211.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1.
Légende Jean-Paul Pascual et Regina Heinecke dans les souks de Damas 1971
Crédits © Jean-Claude Penrad (droits réservés)
URL http://syria.revues.org/docannexe/image/4738/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 239k
Titre Figure 2.
Légende Jean-Paul Pascual à l'Ifpo, Damas, 2009
Crédits © Sarab Atassi
URL http://syria.revues.org/docannexe/image/4738/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 202k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élodie Vigouroux, « Jean-Paul Pascual (Casablanca, 8 juin 1944 – Aix-en-Provence, 19 octobre 2015) », Syria, 93 | 2016, 421-426.

Référence électronique

Élodie Vigouroux, « Jean-Paul Pascual (Casablanca, 8 juin 1944 – Aix-en-Provence, 19 octobre 2015) », Syria [En ligne], 93 | 2016, mis en ligne le 01 novembre 2016, consulté le 25 mars 2017. URL : http://syria.revues.org/4738

Haut de page

Auteur

Élodie Vigouroux

Institut français du Proche-Orient

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • Revues.org